Ficta etiam exempla similitudinis habent vim. L'esclave, la religion et la familia. Une approche de ces phénomènes dans l'ouvre de Cicéron

Audilio Gonzales Aguilar

Resumen


Le texte qui suit est une réflexion portant, a partir de l'oeuvre de Cicéron, mais essentiellement a partir de ses discours, sur les rapports au sacré dans la familia, au moment oú la cité connait une crise que Cicéron annonce comme fatale pour la République. I1 s'agit, bien sú1-, pour Cicéron de démontrer que certains personnages influents de l'histoire qu'il vit et qu'il contribue á écrire, sont marqués par des liens sacrileges avec les groupes serviles. C'est aussi l'occasion pour lui de démontrer que ses principaux adversaires ont des liens tres étroits avec ces groupes dont l'objectif est de déstabiliser l'Etat et d'instaurer une nouvelle forme d'autorité qui reposerait sur une inversion du modele de la res publica, inversion qui repose sur une pratique inversée et sacrilege des rites religieux, politiques et sociaux.______________________________This article is a discussion about the relations between the sacred behaviour and the members of the familia in the late Republic. Cicero's thought is thae good way to explore the relations between the members of the Republican aristocracy and the band of Slaves who participate in the riots. Cicero shows us that the bonds between Slaves and the Opponents of the Republic take the place of the Republican system by a personal power. Such system is a an inverted nodal of the res publica. This nodal leanson inicited practices of the sacred behaviour and political struggles.





 
  

El Servicio de Publicaciones de la Universidad de Huelva está certificado en la norma ISO 9001:2008 e ISO 14001:2004 en Edición y difusión de la producción científica, docente, técnica y cultural de la Universidad de Huelva